Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un p'tit creux ?
  • Un p'tit creux ?
  • : Voilà un petit blog culinaire de plus sur la blogosphère. J'espère qu'il saura combler les p'tits creux !
  • Contact

Suivez moi sur twitter !

twitter_newbird_boxed_whiteonblue.png

Liens

dyn010_original_170_351_jpeg_2678254_04bc4ea6410dfd9dbf1c1a.jpg
 Mes sites cuisine préférés :

Blog appétit




Mes blogs cuisine préférés

Ma p-tite cuisine

    Piment oiseau 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 10:35

     Quoi de meilleur qu'un bon bouillon bien chaud quand il fait bien froid ! En hiver, j'en prépare très souvent le soir. C'est rapide mais bien plus succulent qu'il n'y parait. J'essaye de bien travailler le bouillon comme ça, tout le reste de mes ingrédients sera parfumé. 

     Ici, j'ai utilisé du gingembre frais et de la sauce soja pour donner une petite note asiatique à notre repas.

 

IMAG0686.jpg

 

Ingrédients : 

- 1,5l de bouillon de poule
- 1 gros bout de gingembre frais
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- Des nouilles Udon (nouille japonaise)
- 2 filets de poulet
- 1 oignon

 

     Faire bouillir le bouillon avec du gingembre coupé en très petits morceaux. Y plonger les filets de poulet entier pendant 5 minutes. 

     Sortir le poulet et le découper en cubes. Le remettre dans le bouillon avec l'oignon, les pâtes et la sauce soja. Laisser cuire une petite dizaine de minutes. 

     Servir bien chaud. 

 

Verdict : C'est toujours bien bon ce genre de recette. Vous pouvez ajouter autant d'ingrédients que vous voulez : des légumes, des condiements, etc. Je vous mettrais sur le blog mes autres versions de bouillon car c'est sûr, j'en referai cet hiver !

Published by Emily - dans Soupes
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 10:11

     Je pense que la fourme d'Ambert est devenu mon fromage chaud préféré ! Nous l'avions déjà goûté dans cette recette de hot dog, et nous l'avions tellement adoré, que je me suis empressée de le réutiliser.

     J'ai pioché ma recette dans le livre Petits plats d'autrefois. Honnêtement, je ne trouve pas que ce livre donne vraiment des recettes d'autrefois. Moi je les trouve très modernes. Mais en même temps, qu'est-ce qui caractérise la cuisine d'autrefois ? Je pense que la cuisine familiale n'a pas beaucoup évolué. Ce livre est quand même intéressant. On y trouve beaucoup de recettes faciles à faire.

 

IMAG0570.jpg

 

Ingrédients :

- 4 oeufs
- 15cl de crème fleurette
- 4 cuillères à café de moutarde à l'ancienne
- 1 pâte feuilletée
- 2 poires
- 200g de fourme d'Ambert
- Sel et poivre

 

     Préchauffer le four à 180°C. Casser les oeufs dans une jatte, ajouter la crème, la moutarde, du sel et du poivre, et fouetter vivement. Mettre la pâte feuilletée dans le moule, la piquer et y verser la préparation.

     Peler les poires, les couper en 4, retirer le coeur ainsi que les pépins, puis émincer en quartiers. Couper la moitié du fromage en lamelle et émietter le reste. Répartir les petits morceaux de fromage sur la tarte et poser les lamelles par-dessus en les intercalant avec les lamelles de poire. Enfourner et laisser cuire pendant 35-40 minutes et servir aussitôt.

 

IMAG0572.jpg

 

Verdict : C'était très bon. La poire se marie bien avec le fromage. Cependant, nous n'avons pas trop aimé la texture de cette tarte. Les poires étaient trop granuleuses et cela gênait vraiment à la dégustation. Par contre, la petit touche de moutarde dans la préparation est une super idée que je reprendrais surement pour d'autres recettes. 

Published by Emily - dans Tartes salées
commenter cet article
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 10:00

     Sous ce nom énigmatique se cache tout simplement des biscuits apéro ! Des biscuis apéro très simples et délicieux !

 

IMAG0564.jpg

 

Ingrédients : 

- 1 pâte feuilletée
- De la moutarde
- Des graines de moutarde

 

     Dérouler la pâte feuilletée. Y étaler la moutarde. Découper des lamelles dans la pâte. Les torsader. Passer le tout au four jusqu'à ce que les torsades soient bien cuites.


IMAG0558.jpg

 

Verdict : Tout simple et bon. Que demander de plus ! 

Published by Emily - dans Entrées
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 17:32

     Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de brownies ! Pourtant nous adorons ça ! Cependant, je voulais essayer une recette différente d'un brownie à la noix. 

     Pour ma fête, j'ai eu la chance de recevoir des livres de cuisine de la part de mon amoureux, et parmi ces livres se trouvait Brownies des éditions Solar. Je n'imaginais pas toutes les variations de brownies qui existent ! J'ai laissé Lénaïc choisir et, comme il a un petit penchant pour le lait concentré, il a choisi cette belle recette. 

     Par manque de Maïzena, je n'ai pas réalisé le coulis. Je l'ai remplacé par une crème anglaise. Mais je vous mets la recette en entiere pour qu'elle soit complète. 

 

IMAG0536.jpg

 

Ingrédients : 

- 3 oeufs entiers + 4 jaunes
- 70cl de lait
- 150g de beurre
- 400g de lait concentré sucré
- 200g de chocolat noir à pâtisser
- 150g d'amandes décortiquées
- 60g de poudre d'amandes
- 100g de farine
- 20g de Maïzena
- 220g de sucre en poudre
- 3 cuillères à café d'arôme liquide d'amandes amère

 

     Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec le beurre. Au fouet, battre vivement 3 oeufs entiers et 140g de sucre. Ajouter les amandes en poudre, puis le lait concentré. Incorporer le chocolat fondu, puis la farine tamisée, et enfin 1 cuillère à café d'arôme d'amande amère et les amandes grossièrement hachées.

     Préchauffer le four à 180°C. Verser la pâte dans un moule à manqué carré garni de papier sulfurisé et enfourner 20 à 23 minutes. Bien surveiller la cuisson : le brownie doit être très mou à coeur. Hors du four, le laisser totalement refroidir dans le moule.

     Mélanger la Maïzena avec un peu de lait, ajouter aux 4 jaunes d'oeufs et battre au fouet. Chauffer le reste du lait avec 80g de sucre, puis le verser sur les jaunes en fouettant. Faire ensuite légèrement épaissir sur feu doux sans cesser de remuer. Parfumer avec 2 cuillères à café d'amandes amère. Laisser refroidir et réserver ce coulis au frais.

     Démouler le brownie, le couper en 9 parts carrées, puis servir les brownies en assiette avec le coulis d'amande.

 

IMAG0538.jpg

 

Verdict : J'ai eu beaucoup de mal à faire cuire ce brownie ! Je pense l'avoir mis au four plus d'1 heure ! Finalement, nous l'avons mangé très coulant. Puis, Lénaïc a eu l'idée de le mettre au réfrigérateur, et là enfin, il a pris. Je ne sais pas si c'est dû à mon four ou si la recette ne fonctionne pas. En tout cas, je l'ai trouvé très bon. Il faut dire que j'adore l'amande et ce brownie a un très fort goût d'amande ! C'est d'ailleurs cela que Lénaïc a le moins aimé dans cette recette. Je le recommande donc aux fans de l'amande !

Published by Emily - dans Gâteaux
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 10:00

     Après mon voyage à Rome où j'ai dégusté un super risotto aux champignons, je n'osais pas en refaire, de peur d'être très déçue par ma recette. Mais j'adore cela ! J'adore le riz ! J'étais obligée de craquer et d'en re-cuisiner. J'ai opté pour une recette très italienne avec des tomates séchées et du jambon de Parme. Quitte à faire du risotto, autant y aller franco ! 

     Attention, cette recette est vraiment une recette d'hiver ! Amateurs de light, poursuivez votre chemin. Je vous propose un bon risotto, bien gras ! Parfait à servir comme plat unique.

 

IMAG0402.jpg

 

Ingrédients pour 4 personnes : 

 

- 200g de riz arborio
- 100g de tomates séchées
- 2 tranches de jambon de parme
- 70g de parmesan râpé
- 1 oignon
- 1 cube de bouillon de poule
- 10cl de vin blanc sec
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 50g de beurre salé
- Poivre du moulin

 

     Faire bouillir 1 litre d'eau et ajouter le cube de bouillon de poule.

     Peler et émincer l'oignon finement. Couper les tomates séchées en julienne. Couper les tranches de jambon en fines lanières. Dans une cocotte, faire chauffer l'huile d'olive, ajouter l'oignon émincé et faire suer pendant 3 minutes à feu vif. Ajouter le riz et remuer pendant 2 minutes, jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Verser le vin blanc et laisser réduire 2 minutes environ à feu doux, jusqu'à évaporation.

     Ajouter 1 louche de bouillon. Laisser le riz l'absorber et recommencer louche par louche en remuant délicatement à l'aide d'une spatule en bois, pour que le riz ne colle pas. Laisser cuire environ 18 minutes. 

     A mi-cuisson, incorporer les tomates séchées et le jambon.

     A la fin de cuisson, retirer la cocotte du feu. Ajouter le parmesan, le beurre coupé en dés et donner quelques tours de moulin à poivre. Mélanger et servir aussitôt.

 

IMAG0404.jpg

 

Verdict : tout comme le risotto romain que j'avais mangé, j'ai délibéremment décidé de laisser le riz croquant. Je trouve que cela apporte vraiment un petit plus au risotto ! On n'a pas l'impression de manger de la bouillie. Cette recette est effectivement très riche. Riche en matière grasse, ce qui la rend super onctueuse, riche en goût avec le parmesan et le bouillon. Par contre, le bémol que l'on peut apporter à cette recette, c'est l'absence de la saveur du jambon. Il est complétement noyé sous les goûts de tomate, de parmesan et de bouillon. Peut-être faudrait-il le rajouter uniquement en fin de cuisson pour qu'il ne se gorge pas du goût du bouillon. 

23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 10:00

     Non, non, je n'ai pas fait de faute d'orthographe dans le titre ! J'étais persuadé que l'on écrivait Tajine avec un J. Le titre de la recette est écrit avec un G dans le livre Pomme de terre des éditions Solar. 

     J'ai beaucoup de mal à rendre les légumes savoureux et attractifs. Je pense que c'est un problème que l'on ressent tous ! Alors quand j'ai vu cette recette de tagine, je n'ai pas hésité une seconde ! En plus, je suis dans une période "navet". J'adore les navets. Quant à Lénaïc, il adore les patates. Cette recette est donc parfaite pour nous deux ! 

     Malheureusement, ma photo ne rend pas assez hommage à cette belle recette : le jaune de la patate, le orange de la carotte, le blanc du navet et le noir de l'olive rendent super bien dans l'assiette ! 

 

Mai-2012-0019.JPG

 

Ingrédients pour 4 personnes : 

- 700g de pommes de terre
- 2 gros navets ou 2 rutabaga
- 2 tomates ou 2 carottes
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail
- 1 petit bouquet de coriandre
- 100g d'olives en saumure
- 1/4 de cuillère à café de cumin
- 1/4 de cuillère à café de gingembre en poudre
- 2 cuillère à soupe d'huile de tournesol d'olive
- Sel et poivre du moulin 

 

     Eplucher les légumes, y compris les oignons, et les couper en morceaux. Placer tous les légumes dans une cocotte ou un plat à tagine.

     Laver et sécher la coriandre, puis la ciseler. Peler l'ail et le passer au presse-ail. Mélanger le tout avec l'huile, les épices, du sel et du poivre.

     Verser ce mélange sur les légumes. Ajouter les olives rincées et égouttées. Remuer pour bien enrober les légumes du mélange aromatique. Ajouter un demi verre d'eau.

     Couvrir et faire cuire à feu doux 30 minutes environ. Rajouter éventuellement un peu d'eau en cours de cuisson.

 

Verdict : La recette est très bonne. Les légumes étaient bien fondants. Je l'ai servi une première fois avec une côte de porc, et la deuxième fois, nous l'avons mangé sans viande et cela suffisait. Les épices ne sont pas trop fortes. Elles ne masquent pas le goût de chaque légume. Seul bémol, la coriandre. On ne la sent pratiquement pas dans le plat. Je pense qu'il faudrait en rajouter de la fraîche sur chaque assiette. En plus, cela rajouterait du vert à toutes les couleurs déjà présentes. En tout cas, c'est une excellente recette pour apprécier les légumes !

Published by Emily - dans Légumes
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 10:46

     Lundi dernier c'était Masterchef dans mon collège !

     Pour la troisième année consécutive, j'ai organisé ce concours qui a eu beaucoup de succès ! Une trentaine de participants dans la catégorie sucrée et une dizaine dans la catégorie salée. Je ne vous raconte pas comme nous nous sommes gavés !

     Seul bémol, la participation des adultes. Nous n'étions que trois. Mais cela n'enlève en rien ma super performance puisque je suis arrivée première ! 

     Je suis la Masterchef collège adulte ! Et voici ma recette :

 

IMAG0519.jpg

 

Ingrédients : 

- 150g de farine
- 1 cuilère à café de levure chimique
- Sel
- 125g de beurre
- 50g de beurre pommade
- 50g de sucre
- 250g de chocolat noir
Garniture au caramel :
- 125g de beurre
- 100g de sucre
- 2 cuillères à soupe de sirop de maïs ( j'ai lu sur le net que ce sirop était souvent fait avec du maïs transgénique alors, après une petite recherche sur le net, je l'ai remplacé par de l'eau sucrée. Vous pouvez également le remplacer par du sirop d'érable.)
- 400g de lait concentré

 

     Préchauffer le four à 170°C. Chemiser un moule carré de papier aluminium. Dans une jatte, tamiser la farine, la levure et le sel. Dans une autre jatte, battre le beurre en crème avec le sucre au batteur électrique jusqu'à que le mélange blanchisse. Incorporer le mélange à base de farine. Répartir la préparation obtenue dans le moule. Cuire au four 10-15 minutes, jusqu'à ce que la base soit dorée.

     Garniture au caramel : dans une casserole, faire fondre le beurre avec le sucre, le sirop de maïs et lait concentré à feu doux sans cesser de battre. Porter à ébullition et laisser bouillir 5 minutes. Retirer du feu et laisser tiédir. 

     Napper la base de garniure au caramel. Faire fondre le chocolat au bain-marie, napper le caramel et laisser prendre 30 minutes. Couper en petits pavés.


IMAG0523.jpg

 

Verdict : A la fin de ma préparation j'étais très déçue. Mon caramel n'avait pas la couleur du caramel, les pavés se sont découpés n'importe comment et surtout, je ne trouvais pas cela bon. Heureusement, Lénaïc m'a rassuré. Il a trouvé cela super bon ! Mes collègues ont également adoré cette recette ! Il n'en restait plus ! Et puis, quand j'ai regouté à mon tour, j'ai effectivement apprécié ! A refaire sans tarder ! 

Published by Emily - dans Gourmandises
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 10:00

     On continue avec la junk food. Faite maison, elle n'est pas si mauvaise que ça. En tout cas, on peut maîtriser la qualité des aliments que l'on met dedans. Et également maîtriser la quantité de gras ! Après tout, même les grands chefs se lancent dans la junk food ! 

     En tout cas, vous risquez de retrouver souvent ce genre de nourriture sur le blog car c'est simple, bon et super pour épater les invités ! 

 

IMAG0506.jpg

 

Pour 1 hot dog :

- 1 pain à hot dog
- 1 saucisse knack
- 30g de fourme d'Ambert
- 20g d'oignon frits
- 2 cuillères à café de ketchup
- 2 cuillères à café de moutarde au miel

 

Moutarde au miel :


      Sur feu doux, mélanger 20 cl de crème fraîche, 2 cuillères à soupe de moutarde, 2 cuillères à soupe de miel liquide, 2 cuillères à café de sauce soja pendant 5 minutes. 

 

Préparation du hot dog :

 

     Faire bouillir de l'eau dans une casserole, puis arrêter le feu et plonger la saucisse pendant 4 à 5 minutes. Veiller à la retirer avant qu'elle n'éclate.

     Pendant ce temps, couper la fourme d'Ambert en dés et la faire fondre dans une autre casserole, 2 à 3 minutes à feu doux.

     Couper le pain en deux dans la longueur et l'envelopper dans du papier d'aluminium. Le placer à mi-hauteur du four et le réchauffer 3 minutes à 160°C.

     Commencer par étaler la fourme d'Ambert fondue sur la tranche inférieure du pain chaud. Répartir les oignons frits, puis ajouter la saucisse. La napper de moutarde puis de ketchup. Refermer le tout et servir aussitôt. 

 

IMAG0505.jpg

 

Verdict : Que c'est bon la fourme d'Ambert chaude ! Ce n'est pas aussi fort que le bleu classique et ça se marie à merveille avec la knack !

Published by Emily - dans Plats complets
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 20:52

     Lénaïc nous a acheté L'atelier du hamburger de Big Fernand. Il a décidé de devenir un pro du hamburger. Il va donc, à l'avenir, tester de nombreuses recettes de hamburgers. 

     Je dois vous dire que j'en suis bien contente car j'adore les hamburgers. Et franchement, quoi de mieux qu'un hamburger maison ? 

 

IMAG0430.jpg

 

Ingrédients : 

Pour 10 à 12 buns :

- 600g de farine
- 25g de levure fraîche
- 1 cuillère à café de sel
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 180g de lait écrémé
- 150g d'eau
- 1 oeuf
- 30 g de beurre
- Graines de sésame

Garniture pour 4 hamburgers : 

- 600g de boeuf haché
- 120g de poitrine fumée
- 200g de cheddar
- 1 oignon rouge, pelé et coupé en rondelles fines
Sauce cocktail :
- 1 jaune d'oeuf
- 1 cuillère à café de moutarde 
- 10cl d'huile de tournesol
- 2 cuillères à soupe de ketchup
- Sel et poivre

 

     Préparer les buns : 

La pâte : Mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel. Creuser un puits et y mettre le lait, l'eau, l'oeuf et le beurre. Mélanger. La pâte doit former une boule molle ne collant pas à la paroi du récipient. La déposer sur le plan de travail fariné et la pétrir vivement jusqu'à ce qu'elle soit souple, élastique et lisse. Réserver la boule de pâte dans un saladier huilé, couvrir d'un linge humide et laisser lever 1h30.
Le façonnage : Fariner un plan de travail et fractionner la boule de pâte en douze petites boules de taille identique. Les recouvrir d'un torchon, les réserver 10 minutes. Humidifier trois feuilles de papier absorbant, les rouler en boule. Déposer à côté un petit tas de graines. Aplatir légèrement chaque boule et presser la partie supérieure sur le papier humidifié puis sur les graines. Déposer les boules de pâte sur la plaque du four tapissée de papier sulfurisé. Couvrir et laisser lever pendant 1 heure.
La cuisson : Préchauffer le four à 200°C et mettre à l'intérieur un petit récipient d'eau pour l'humidifier pendant la cuisson. Enfourner les buns pour 15 à 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

 

     Préparation des hamburgers :  

La sauce : Mélanger le jaune d'oeuf et la moutarde. Ajouter l'huile petit à petit tout en émultionnant la sauce au fouet de manière énergétique. Quand la sauce est bien montée, saler et poivrer, puis incorporer le ketchup.
La viande : Fractionner la viande hachée en 4 boules de 150g et les modeler en forme de steack. Les saisir dans une poêle très chaude. Saler et poivrer. Saisir la poitrine fumée sur feu vif pendant 1 minute de chaque côté. Elle doit être croustillante, mais ne doit pas bruler. 
Les buns et le fromage : Pendant que la viande cuit, passer les buns sous le gril du four pendant 1 minute à mi-hauteur, mie vers le haut, de façon qu'ils soient bien dorés. Couper le cheddar en tranches, les déposer dans une petite casserole et les cuire sur feu doux ; le formage va chauffer et se ramollir en s'étalant.
Le montage : Répartir la sauce sur la partie supérieure des buns. Déposer les steacks bien chauds sur la base des buns, puis ajouter le fromage, la poitrine et les rondelles d'oignon. Refermer les hamburgers et servir aussitôt.

 

IMAG0427.jpg

 

Verdict : Les buns n'étaient pas très réussis car Lénaïc a mal lu la recette... Mais, lui qui ne cuisine jamais, a eu beaucoup de courage de tenter de faire les buns lui-même. Je suis sûre que la prochaine fois, ses buns seront délicieux ! Par contre, l'ensemble était très bon ! J'ai hâte qu'il m'en fasse d'autres ! 

Published by Emily - dans Plats complets
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 10:00

     Voilà un nouveau petit bento. 

 

IMAG0492.jpg

 

En bas : 2 California makis thon et avocat et 1 sushi au saumon (restes de la veille, faits par des professionnels !), des tomates cerises.

 

En haut : Des navets cuits lentement avec des graines de sésames, un tout petit peu de sucre et un demi oignon rouge.

 

Verdict : Vraiment délicieux !